Citoyenneté en transformation : Ethnicité, transnationalisme et appartenance au Canada

Du 24 au 26 Octobre 2013

Campus Saint-Jean, Université Alberta

La 4e conférence annuelle de l'Association d'études canadiennes, Metropolis et de la Société canadienne d'études ethniques

Du 24 au 26 octobre 2013

Campus Saint-Jean, Université de l'Alberta

Edmonton, Alberta

 

 

Citoyenneté en transformation : Ethnicité, transnationalisme et appartenance au Canada

L'Association des études canadiennes (AEC), Metropolis et la Société canadienne d'études ethniques (SCÉE) vous invitent à nous faire parvenir des propositions de présentations pour notre prochaine conférence annuelle intitulée Citoyenneté en transformation: Ethnicité, transnationalisme et appartenance au Canada qui va avoir lieu du 22 au 24 octobre 2013 en Edmonton, Alberta.

Cette conférence est la 23e conférence à être organisée par la Société canadienne d'études ethniques et  la quatrième conférence à être organisée en collaboration avec l'Association d?études canadiennes. Cette conférence offre une opportunité unique d'établir un dialogue et d'échanger des idées sur le concept de citoyenneté.

En notre époque marquée par la globalisation et les progrès du domaine des technologies de l?information, de l'accessibilité de l'information, de la facilité du déplacement, de la « compression de l?espace/temps » ainsi que de la compétitivité du marché du travail international et de la mobilité des travailleurs qualifiés, de plus en plus d'individus traversent plusieurs frontières lors de leurs déplacements touristiques ou afin de s'établir en permanence à l'étranger. De plus, avec des efforts accrus mis dans la « sécurisation de la migration », diverses considérations autour de la sécurité, des conflits géopolitiques, du renforcement des frontières et des identités nationales, mais également à cause des tensions croissantes entre certains groupes ethniques, plusieurs états sont de plus en plus préoccupés par le sentiment de loyauté et les affiliations de groupe/nationales de leurs résidents et citoyens; la citoyenneté demeure donc un terrain parsemé de polémiques nombreuses.  Une des transformations majeures qui semble se produire autour de la citoyenneté est que celle-ci n'est plus considérée comme étant une notion clairement définie se rapportant uniquement aux droits et aux obligations du citoyen, ou aux procédés par lesquels on devient citoyen d'un pays, mais cette notion semble avoir glissé vers le terrain plus flou et non réglementé de l'identité et de l'identification. Certains spécialistes en la matière ont voulu répliquer à la conception réductrice de l'identité et de la citoyenneté souvent présente dans les discours tenus par plusieurs états et législateurs en insistant sur le caractère de plus en plus décentralisé de l'idée du « chez-soi » et du concept d'appartenance des migrants transnationaux, des immigrants et des membres de différentes diasporas.

Nous vous encourageons à nous faire parvenir des propositions de présentation et des ébauches d?essais basés sur des recherches théoriques et empiriques sur des sujets qui touchent  mais sans se limiter  aux questions suivantes :

-           Quelle est la relation contemporaine entre l'ethnicité et la citoyenneté, d'un point de vue général et en lien à des groupes d'individus particuliers et à travers différentes générations?

-           Quels liens légaux, économiques, sociaux, politiques, symboliques ou idéologiques existent-ils entre les individus et les différents groupes ethniques envers leur patrie, et quelles en sont les conséquences sur la notion de citoyenneté?

-           Comment ces liens ont-ils évolués à travers le temps et/ou dans différents pays?

-           Quelle est la nature de l?identité et de l?appartenance selon différents groupes d?immigrants racisés et non racisés; de quelle manière ces notions varient-elles selon les générations (immigrants de deuxième, troisième génération et au-delà)?

-           Quel lien existe-t-il entre la notion formelle de citoyenneté et le sentiment d'appartenance?

-           Comment les politiques d?immigration, d?établissement et d?intégration influencent-elles et transforment-elles les notions d?ethnicité et d?appartenance?

-           Comment les écrits sur l?immigration et la diaspora reflètent-ils ou adressent-ils les enjeux liés à la nostalgie du pays, à l'appartenance, à l?identité et à la citoyenneté?

-           Quels effets ont les différentes diasporas internationales sur les notions d'ethnicité, d'appartenance et de citoyenneté?

-           Comment les états interagissent-ils avec leurs communautés diasporiques au-delà de leurs frontières? Quelle relation existe-t-il entre les individus faisant partie de différentes diasporas et leur pays d'origine? Quelle est la relation entre le Canada et ces citoyens possédant une double  citoyenneté ou plusieurs citoyennetés? Comment la double citoyenneté (ou la possession de plusieurs citoyenneté) influe-t-elle le sentiment d'appartenance et d?identité?

Nous vous encourageons à nous faire parvenir des propositions de textes, de présentations, de panels, de tables-rondes ainsi que des présentations par affiches ou vidéos qui touchent à l'un ou plusieurs des sujets mentionnés ci-haut, au Canada ou à un niveau international. Nous acceptons des soumissions faisant états de différentes perspectives et touchant à différentes disciplines académiques et différents domaines de recherches, y compris les lettres et les sciences sociales.  Nous nous efforcerons de prendre une décision rapidement après la réception des propositions de présentations afin d'accommoder les individus ayant besoin de faire des démarches concernant le financement de leur déplacement auprès de leurs institutions.

À qui s'adresse cette conférence? Cette conférence concerne bien plus que les membres faisant partie de l'Association d'études canadiennes et de la Société canadienne d'études ethniques; elle s'adresse à tous les individus intéressant aux questions d'ethnicité, de race, d'immigration, de transnationalisme, de diaspora et de citoyenneté au Canada. Les professeurs d'université, les étudiants aux études supérieures, et tous les chercheurs et enseignants, les législateurs et fonctionnaires de tous les paliers du gouvernement, les individus travaillant auprès de différents organismes non-gouvernementaux aussi bien que les individus ?uvrant de près avec des organismes offrant différents services sociaux ? cette conférence offre de l?information pertinente, des perspectives critiques stimulantes et une occasion de discuter de sujets importants avec des individus provenant de différentes parties du pays et ?uvrant dans différentes disciplines académiques et à travers différentes perspectives institutionnelles.  Certains textes présentés à la conférence seront sélectionnés pour faire partie d?un numéro spécial du Canadian Ethnic Studies Journal. Des textes plus courts pourront être soumis à l'AÉC afin de faire partie d'un numéro de Diversité Canadienne.  Afin d?être pris en considération pour l'une ou l'autre de ces publications, les textes doivent être soumis dans les deux semaines suivant la conférence. Les textes doivent être rédigés selon les lignes directrices de chaque publication.

Tous les résumés doivent contenir un maximum de 250 mots et seront révisés par le comité organisateur de l?AEC/SCÉE. Le temps alloué aux présentations individuelles est de 20 minutes chacune et de 90 minutes pour chaque session. Veuillez faire parvenir vos propositions de présentations et d?affiches à sarah.kooi@acs-aec.ca

La date d'échéance pour les propositions d'articles, de présentations, de tables rondes et de présentations par affiche est le 15 aoùt, 2013.


2018 AEC. Tous droits réservés
Conception de site web: agence de communication Bang Marketing
EV SSL Certificate